À l’ère de l’information, la route vers l’ère des villes intelligentes sera pavée de véhicules autonomes.

En fait, l’urbanisation devant s’accélérer au cours de la prochaine décennie, nous devons nous préparer à ce rythme de croissance sans précédent en développant des solutions innovantes, en adoptant de nouvelles technologies et en les déployant pour que les routes restent fluides et sûres.

Les villes sont en train de devenir rapidement le point de mire de l’innovation en matière de mobilité, et à juste titre. La mobilité est un facteur déterminant de ce qui fait d’une ville une ville vivable et un lieu attrayant à visiter. La mobilité permet la circulation des personnes, des biens, des idées, des interactions sociales et des ressources — elle est fondamentale pour toute ville.

Les villes d’aujourd’hui sont confrontées à d’énormes défis pour améliorer la mobilité. Il suffit de parler à n’importe quel maire, responsable des transports en commun ou urbaniste de la ville, pour qu’il vous explique tous les obstacles qu’il rencontre en matière de sécurité, de congestion et d’accessibilité. Et ce, avant même qu’ils n’aient tenu compte des préoccupations environnementales. Il est indéniable que ces défis ne feront que s’intensifier à mesure que l’on prévoit une augmentation vertigineuse de la population urbaine qui atteindra 70 % de la population mondiale d’ici 2050.

Compte tenu de l’augmentation prévue d’ici 2050 de la croissance démographique dans les villes,  il est à prévoir que la congestion et, par conséquent, la durée des trajets domicile-travail tripleront, que les coûts de transport quadrupleront, et que les émissions de gaz à effet de serre seront cinq fois plus élevées que les niveaux actuels. Une réponse sensée serait de s’éloigner du concept de ville traditionnelle pour s’orienter vers une ville (plus) intelligente : une ville où la connectivité et la mobilité occupent une place centrale.

ll y a un certain nombre de mesures à prendre pour s’assurer que nos villes demeurent vivables : donner aux villes les moyens de trouver des solutions novatrices ; offrir un soutien financier à l’échelle nationale ; adopter de nouvelles technologies qui contribuent à faire évoluer les concepts de la mobilité. Les véhicules autonomes peuvent jouer un rôle clé pour relever les défis actuels de développement de villes plus intelligentes et plus sûres.

►  Tous les numéros
►  Tous les numéros

Des études récentes montrent que les technologies autonomes permettent de réduire d’un tiers la durée des déplacements urbains et de deux tiers les émissions de gaz à effet de serre. Cela inclut près de 30 % de véhicules en moins dans des villes déjà congestionnées. Le besoin croissant de places de stationnement diminuerait également de plus de 40 %. S’il peut sembler que les véhicules autonomes sont encore loin d’être une réalité, la vérité est qu’ils sont déjà sur nos routes aujourd’hui. À Las Vegas, par exemple, il y a déjà une flotte de plus de 30 voitures autonomes fournissant des services de taxi à la demande en coopération avec Lyft. Dans un avenir proche, des concepts de mobilité comme celui-ci pourraient jouer un rôle vital pour aider à maintenir les villes en mouvement.

Les véhicules autonomes offrent bien plus que des avantages de mobilité. L’impact le plus intéressant et le plus utile qu’ils peuvent avoir est peut-être au niveau de la sécurité. Les accidents de la circulation peuvent être réduits de près de 90 % en utilisant des voitures sans conducteur, ce qui améliore considérablement la sécurité des routes. C’est pour cette raison que les villes progressistes planifient des véhicules connectés et autonomes en déployant des améliorations, notamment des technologies véhicule-infrastructure et des feux de circulation intelligents.

L’urbanisation devant s’accélérer au cours de la prochaine décennie, il est impératif de se préparer à ce rythme de croissance sans précédent en développant des solutions innovantes, en adoptant de nouvelles technologies et en les déployant pour que les routes restent fluides et sûres. Ce ne sont là que quelques-unes des raisons pour lesquelles les autorités municipales doivent comprendre les défis et la façon dont la technologie autonome peut s’intégrer et s’adapter à une ville. Les villes qui relèvent le mieux ces défis de mobilité seront celles qui pourront offrir une meilleure qualité de vie à leurs habitants et, par conséquent, devenir un endroit où il fait bon vivre, attirant plus de résidents, de capitaux, d’emplois et de possibilités de bâtir des villes plus intelligentes. Encore une fois, les voitures autonomes sont un facteur clé du passage des villes traditionnelles aux villes intelligentes. Une intégration transparente des voitures sans conducteur dans l’infrastructure de la ville est nécessaire pour tirer parti des véritables avantages de ce changement culturel, en permettant à tous et partout d’avoir accès à des services de mobilité à la demande.

Texte adapté de How autonomous vehicles are driving change for smarter cities